•  

    Voilà la nouvelle info qui tombe à pic…

    On va tout simplifier !

     

    Enfin, une nouvelle, pas vraiment… il s’agit de la continuité de mesures déjà prévues, mais l’effet d’annonce a été bien orchestré le jour d’une autre annonce : celle des chiffres du chômage.

     

    En mars 2013, le gouvernement avait déjà annoncé 200 mesures pour les entreprises et les particuliers.

      Et alors ?

    Alors, une grande partie de ces mesures consistent à basculer des quantités de démarches administratives sur internet.

    Ce serait absurde de dire qu’il ne faut pas utiliser les moyens de ce siècle…

    Mais ce qui est vraiment absurde c’est de présenter cela comme un exploit !


    Cette fois-ci c'est 92 des mesures qui viennent d'être présentées.

     

    Les simplifications administratives c’est…

    Comme les radars pédago-démagogiques : c’est LA solution magique !

    Comme les TAP : c’est bien « et pis en plus, c'est gratuit » !

    Comme les 100 idées, les 92 mesures : c’est « tout simple » et c’est « nous qui y avons pensé tous seuls »…

     

     

    Simplifications administratives humour


    votre commentaire
  •  

    Dans un commentaire, « curieux » m'a demandé : « que pensez-vous des textes de la page 9 ? »

    Bonne question, ouvrons donc le bulletin de « La bonne parole de Beuvry » à la page 9.......

     

     


    votre commentaire
  •  

    Dimanche 19 avril 2015, sur une émission « people » de Canal+ (va comprendre Charles), le Président de la République a parlé de la Conférence de Paris sur le climat qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre.

     

    Youpiiiii !!!

     

    Oui mais voilà, le soir même sur France 5, il y avait un reportage
    « Les dessous  du soutien- gorge » (moi aussi j'aime les titres rigolos...) qui révélait que seulement 95% de ceux vendus en France sont fabriqués à bas coûts en Chine et dans d’autres pays d’Asie. Ce qui permet  aux distributeurs de les vendre cette dix fois plus cher que le prix  acheté à la sortie d’usine.

    Mais c’est pas fini… le reportage montrait aussi que le traitement chimique des tissus dans des usines qui rejettent une eau polluée en rivière provoque des désastres écologiques et  des maladies dans la population.

    Il faut être gonflé pour prétendre lutter contre le réchauffement climatique quand on contribue à cette politique de délocalisation systématique de la production industrielle en fermant les yeux sur le destruction du milieu naturel dans les pays producteurs

     

    Il faudrait aussi parler du barrage de Sivens et des espaces naturels saccagés pour l’irrigation du maïs qui servira à nourrir une production bovine intensive…

    Quand on sait que toute action sur un cours d’eau a des conséquences sur ce que l’on appelle « le cycle de l’eau » qui participe « normalement » aussi au bon cycle climatique, on voit là une nouvelle incohérence entre les discours et les positions virtuelles « sauvons le climat » et les actions destructrices bien réelles !

    Heureusement que pour une fois l'Europe y a regardé de plus près... Voir ICI

     

    Personne n’ignore l’impact négatif de l’aviation sur le dérèglement climatique...

    Pas grave, on fait une conférence sur le climat et dans le même temps on impose un nouvel aéroport à Nantes, sans oublier de détruire au passage des hectares de bocage et de zones humides !

    Cartes aeroport absurde notre dame des landes

    Cliquez sur la carte

     

    Pour encourager à prendre le train plutôt que l’avion pour le transport intérieur, que pourrait faire un gouvernement « normal » ?
    En France on fait passer la TVA sur le billet de train de 5,5 à 7 puis 10% !


    Sans oublier l’impact sur l’environnement de la fameuse réforme des rythmes scolaires, dont j’ai parlé ICI. Bien sûr, ils diront qu’il s’agit là d’un point de détail…

     

    Et combien de journalistes ou « d’écologistes » politiques pour dénoncer ces incohérences qui sautent pourtant aux yeux ?

     

     


    votre commentaire
  •  

    Bon maintenant que j'ai capté l'attention avec une image de radar dissuasif, choisie totalement au hasard, revenons au sujet :

     

    Heureusement que l’on a des radars pédagogique à Beuvry !

    Et oui, sachant qu’un automobiliste a été contrôlé à Beuvry à 128 km/h au lieu de 70… sans ces radars dont la pédagogie est d’une efficacité formidable, les chauffards n’airaient sans doute pas été sensibilisés et auraient roulé encore plus vite !!!

     

    Voir ici

     

    Le réveil de certains opposants va peut-être sonner pour enfin relayer les inquiétudes de la population et demander à la majorité de revenir sur sa politique d’achat de radars démagogiques oups…  pédagogiques…

     

     

    C’est vrai, quoi, ce n’est pas comme si on en avait parlé sur les blogs…

    Plus ça rate, plus on continue ! (cliquez...)

     

    radar-pedagogique.jpg

    Enfin, il y à peine quelques années que l'on en parle... (cliquez aussi)

     

    Sécurité routière toujours... petite révision du code de la route pour ces messieurs...


    votre commentaire
  •  

    Élections : une veste de perdue, dix de retournées !

     

    Bon ok, ce n'est pas terrible, mais il pleut et nous sommes dimanche, je ne peux pas tondre la pelouse...

    Quoi que certains ne se gênent pas pour tondre n’importe quand… avec ou sans veste, retournée ou pas !

     


    votre commentaire
  •  

    Seulement la moitié des Français dans les bureaux de vote dimanche !

    On a la preuve...

     

     

    Après le 2ième tour, il y aura un 3ième tour ?

     


    votre commentaire
  •  

    On se souvient tous plus ou moins de certaines élections municipales où les candidats déclaraient tous être « sans étiquette »…

     

    C’était à celui qui était le plus « sans étiquette » que l’autre !

    C’est vrai quoi c’est agaçant de lire dans un tract que l’autre liste est encore plus « sans étiquette » que la vôtre… Pour un peu on en serait venu aux mains. Mais bien sûr, ce genre de comportement agressif n’existe pas chez les candidats qui ont un véritable programme et de véritables arguments pour remporter la victoire…

    Il faudrait vraiment être sans idée pour être sans argument au point d’en venir aux poings.

    Bref, ils étaient donc nombreux à être sans étiquette lors des élections municipales.

     

    Les soutiens politiques qui ont suivi ont bien vite démontré qu’ils avaient juste « oublié » de coller leurs étiquettes !

    Et puis après tout, une fois les élections passées, un soutien à la majorité, c’est gratuit… (ou pas ?)

     

    Cette obsession qui consiste à essayer de faire croire que l’on est « sans étiquette » est toutefois compréhensible. Des enquêtes démontrent qu’une majorité de Français sont favorables à des équipes municipales qui n’obéissent pas aveuglément à un parti politique…

    D’ailleurs, si tel avait été le cas, au lieu de 4.000 maires opposés à la réforme destructrices et absurdes de rythmes scolaires en 2013, il y en aurait eu probablement au moins 34.000. Et le décret aurait dû être abandonné, vos impôts n’auraient été augmenté ou réaffectés pour le financement des TAP (« gratuits »), vos enfants n’auraient pas subi ces rythmes épuisants, leur réveil n’aurait pas sonné le mercredi matin.

    Mais passons, le réveil de certains élus ne sonne pas toujours quand il le faut !.....

     

    Des conseils municipaux « sans étiquette » ça peut marcher, à condition de ne pas tricher et d’entrer vraiment dans l’action, en faisant une véritable union des compétences pour un avenir réellement meilleur pour tous.

     

    Par contre dès que l’on change de dimension géographique (communauté de communes, département, région…) on comprend mal comment dégager une majorité unie pour une politique cohérente.

     

    Finalement, le « sans étiquette » pour une élection départementale, a un petit quelque chose d’absurde qui risque bien une fois de plus de renforcer le camps des abstentionnistes !

    D’autant qu’au second tour, il faudra sans doute que les « sans étiquette » se positionne en appelant à voter pour l’un des quatuors finalistes !

     

     

    Les sans étiquettes risquent de se retrouver sans mandat. Par contre, les parents d’élèves n’ont pas hésité à coller des étiquettes jaunes sur les cahiers.

    Ces parents-là se souviendront sans doute dimanche qu’ils n’ont jamais été écoutés par la plupart des « sans étiquette »…

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique