•  

    Voilà l'histoire du dimanche...

     

    Un homme se tient debout sur le bord de la route au milieu d’une très sombre nuit en faisant du stop. En même temps une terrible tempête se déchaîne.

    Le temps passe et personne ne s’est encore arrêté.

    http://www.touch-arts.com/performance/wp-content/uploads/2012/10/sous-la-pluie.jpg

    La tempête et l’orage sont si forts qu’il est impossible de voir plus loin que 3 mètres devant soi. Tout à coup il voit une voiture qui s’approche lentement et qui s’arrête.

    Le gars sans se poser de questions monte dans la voiture et ferme la porte, lorsqu’il se retourne il se rend compte qu’il n’y a personne à la place du conducteur.

    La voiture démarre doucement, il voit que sur la route il y a un virage en approche, effrayé, il commence à prier. Le gars n’a pas fini d’être étonné lorsque juste avant d’arriver sur le virage, la porte du conducteur s’entre-ouvre et une main entre pour faire tourner le volant dans le virage.

    personne-volant-voiture.jpg

    Paralysé par sa peur il s’accroche avec toutes ses forces à son siège. Il reste immobile et voit que la même chose arrive à chaque fois qu’il y a un virage sur la route.

     

    La tempête augmente en force, et le gars retrouve quelques forces, descend de la voiture et part en courant jusqu’au village le plus proche. Il entre dans le bar, demande deux tequilas doubles et en tremblant commence à raconter à tous ce qui lui est arrivé.

     

    Environ une demi-heure plus tard arrivent deux gars complètement trempés, l’air exténués et l’un dit à l’autre :

    – Regarde là-bas, c’est l’idiot qui est monté dans la voiture pendant qu’on la poussait !

     



    votre commentaire
  •  

    En cette fin d’année une employée avait besoin de quelques jours de congé... mais elle savait bien que mon patron ne voudrait pas lui donner. Alors, elle a pensé qu’en agissant comme une « folle », il lui accorderait afin qu’elle puisse se reposer.


    Lundi dernier, elle s’est suspendue au plafonnier, tête en bas, en faisant des bruits étranges. Sa collègue de bureau lui demanda ce qu’elle était en train de faire…

    La première lui expliqua que si elle prétendait être une ampoule électrique, le patron penserait qu’elle était surmenée et lui donnerait quelques jours de congé.

     

    Quelques minutes plus tard, le patron entra dans le bureau et voyant le spectacle s’exclame :

    - Bon Dieu ! Mais qu’est-ce que vous faites là ?

    - Je suis une ampoule électrique…

     

    Le patron dit alors :

    - Il est clair que vous souffrez d’un stress énorme. Retournez chez vous et reposez-vous quelques jours, profitez des fêtes de Noël et revenez-nous pour la nouvelle année !

     

    L’employée, toute contente que son stratagème ai réussi, se redresse, prend ses affaires et traverse le bureau en direction de la sortie.

     

    D’un coup, la voisine de bureau se lève de sa chaise et la suit…

    Le patron lui demande alors :

    - Eh toi! …Où crois-tu aller comme ça ?

    - Je retourne aussi à la maison… Je suis incapable de travailler dans le noir !!!

     

     

    tete d'ampoule

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique