• Bleu, blanc, rage

     

    Après les attentats du vendredi 13 novembre, Facebook était aux couleurs de la France. Une immense majorité de comptes se retrouvaient avec une photo de profil filtré par le drapeau tricolore.

    A priori, rien d’anormal… Chacun avait besoin de marquer sa tristesse, son soutien aux familles des victimes, sa reconnaissance aux forces de l’ordre, son rêve « d’unité Nationale », sa colère ou sa rage de vaincre face à ces barbares.


    Au plus fort de la période de deuil, on pouvait compter jusqu’à 4 photos sur 5 aux couleurs  « bleu, blanc, rouge ».

    Difficile dans tout cela de savoir au premier coup d’œil si c’est Marie Charlotte Dupont ou Jean Némartdetout qui avait commenté votre dernière publication passionnante sur le nouveau panier que vous venez d’acheter pour votre caniche abricot ou sur les dernières nouvelles du front. Presque toutes les photos de vos « amis » se ressemblaient.

     

    Ce qui est intéressant, c’est que jusqu'au soir du 13 novembre 2015, le Français ou la Française qui arborait fièrement les couleurs de son pays était « au mieux » considéré(e) comme excessivement Nationaliste, voire carrément taxé(e) de racisme…

    Etonnant, non ?

    Mais dans quelques semaines, qui pourra encore afficher son attachement la Nation sans être signalé comme étant xénophobe ?

     

    Sans pour autant oublier ce qui s’est passé, et encore moins manquer de respects pour les victimes, certains internautes ont rapidement remis leur imagination en marche comme pour dire « on continue »…

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :